Archives de catégorie : industrie de la viande

TALSA ET SON ÉVOLUTION DANS L’ÉCONOMIE

SE DISTINGUER DE CE QUI EST HABITUEL

 

L’Europe se plonge à présent dans un objectif commun de lutte contre le changement climatique et d’auto approvisionnement digital.

Mais nous parlons de l’Europe. Pour être sincères, les derniers à prendre le train de la digitalisation c’est nous, les Espagnols, en ayant les taxes les plus élevées, malgré des revenus inférieurs.

L’industrialisation de l’Espagne est lente, en pariant toujours sur le tourisme dont les piliers laissent présager parfois de la prospérité et qui d’autres fois vacille, en dépendant de facteurs externes, outre le fait d’apporter des emplois précaires. Ce qui représente un présent brillant mais sans avenir. Et nous l’avons vu clairement avec la pandémie.

Les secteurs industrialisés sont plus résilients par rapport aux crises et ils permettent une saine concurrence, avec un emploi de qualité, en permettant d’innover et de progresser. Il s’agit d’une économie essentielle, fondée sur des biens nécessaires qui apporte un parcours long et prospère.

Cependant, la pandémie, bien qu’ayant affecté l’ensemble des pays, dans le cas de l’Espagne a réduit son PIB de 10% selon l’INE.

L’Espagne va investir dans cette transition écologique, avec une claire composante technologique dans l’industrie, dans l’économie circulaire et la gestion des déchets, l’économie bleue, les réseaux et les énergies renouvelables et le développement d’infrastructures non-urbaines, la logistique et le transport.

Avec tout cela, on espère que l’Espagne se développe d’un point de vue économique.

Il faut, sans aucun doute, que nous avancions dans l’investissement en nouvelles technologies, sur la voie verte, afin d’atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés et lutter contre le chômage, afin de devenir un pays avec une industrie compétitive.

Talsa est un fabricant de machines pour l’industrie carnée qui est un exemple d’entreprise innovatrice, non seulement pour sa capacité de recherche constante d’améliorations, mais aussi parce qu’elle n’a négligé aucun de ses départements. Le bien-être de chacun de ses salariés, la sécurité sur le lieu de travail, le respect de la réglementation, les équipements technologiques, son réseau de distribution, son service client, servent l’ensemble de la société Talsa.

Des entreprises emblématiques de notre pays qui ont démarré en se distinguant des autres.

TRADITION ET INNOVATION

Machines Talsa

Plus de 100 ans d’expérience

Plus de 100 ans d'expérience industrielle, c'est plus que des mots. Un siècle à travailler pour l'industrie de la viande à fabriquer des machines de qualité de capacité moyenne est tout un exploit.
Talsa a entre ses mains toute l'expérience de 4 générations de la famille Belloch. Cet atelier qui a débuté en 1900 au service de l'industrie électrique est progressivement devenu une structure industrielle.
Bientôt, elle façonnera sa gamme de machines Talsa, qui se caractérisera par l'utilisation constante de nouvelles technologies.
Si Talsa se surpasse au fil du temps, c'est parce qu'elle a toujours fait le choix de sauter dans le train de la Technologie et aussi pour avoir été l'une des premières à mettre en place la Réglementation Européenne dans son usine. 

Cela lui a toujours donné une image de modernité, reconnaissant son travail avec le Prix de l'Exportation de la Chambre de Commerce de Valence.
Alors que l'industrie en Espagne s'est lentement planifiée au fil du temps et a joué dur pour obtenir, les industriels et les professionnels avancés ont pu entrer dans les bons canaux pour pouvoir se développer avec succès.
Talsa l'a fait et sa gamme de machines pour l'industrie porcine de moyenne capacité est de plus en plus connue dans le monde entier.
Dans presque tous les pays, Talsa a une collaboration de distributeurs, qui connaissent la politique de vente et d'après-vente de l'entreprise, où elle est très exigeante, tandis que sa conformité signifie qu'elle s'engage sur les délais de fabrication des machines et le transport urgent de machines ainsi que l'immédiateté de l'envoi des pièces de rechange.
Chez Talsa, la distribution est le moteur de ses ventes, qui à travers des distributeurs assurent l'installation, la mise en route par un technicien spécialisé, garantissant son fonctionnement et l'assistance technique en cas de réparation.

 

TALSA EN CONSTANTE INNOVATION

Talsa en constante innovation

L’INNOVATION INDUSTRIELLE

 

L’innovation dans l’industrie pourrait être définie comme l’application d’une nouvelle idée jusqu’à en faire un produit amélioré ou un nouveau système de production, puis sa diffusion, commercialisation et utilisation.

Talsa s’est engagée en matière d’innovation industrielle et, pour cela, elle est en constante innovation. Selon sa définition, Talsa a développé des machines dont le succès est dû à leur simplicité. Talsa est devenue une référence compétitive, en maintenant son leadership grâce à sa recherche continue, afin de conduire ses machines au plus haut niveau.

Ses cadres et l’ensemble de son équipe, sont convaincus et travaillent avec les partenaires et clients, afin de parvenir à l’excellence, en pariant sur la recherche de l’amélioration de ses machines de moyenne capacité pour l’industrie carnée.

Les pièces, tout comme les mécanismes, la livraison, le service après-vente, les commandes et le service client, font partie d’une manière d’être et de faire, afin que tout fonctionne et progresse. C’est ce que l’on appelle la politique d’entreprise.

D’autre part, les idées et le département de R&D+i donnent forme à ce que plus tard va être produit par ses employés spécialisés, dans des installations ordonnées, propres et sécurisées. C’est le label Talsa.

Tout cela est le fruit d’un excellent travail de direction, très attentive, en outre, à la motivation de l’ensemble de ses employés, sans lésiner sur les ressources. Les employés de Talsa qui sont l’un de ses actifs, en sont satisfaits.

Cette innovation constante permet de maintenir, voire d’augmenter la part de marché, en s’assurant un positionnement pour garantir le leadership et s’ouvrir à de nouveaux marchés émergents sans aucun risque.

Cette innovation est également la marque de notre pays et de la satisfaction pour nos entrepreneurs de voir leur travail reconnu à l’étranger.

La créativité est un autre des aspects importants pour l’innovation. Avoir un esprit ouvert et rajouter des aspects différenciateurs vraiment utiles conduit vers une amélioration efficace du produit qui, dans de nombreux cas, correspond également à un besoin de l’utilisateur, bien observé et écouté par l’industriel.

Se réinventer de manière constante est une prémisse indispensable pour progresser dans le monde de l’entreprise.

DES PÉTRINS-MÉLANGEURS POUR LES PROFESSIONNELS

TALSA, TOUJOURS EN CONSTANTE ÉVOLUTION

Talsa vient de lancer sur le marché ses Pétrins-Mélangeurs 2022 Suprem. La machine phare de ce fabricant intègre de nouvelles fonctionnalités qui sont le résultat de sa poursuite constante de l’excellence.

Son partenariat avec l’université de Valencia et avec ses fournisseurs industriels donne ses fruits, ainsi que son travail de recherche qui a permis d’améliorer ses machines destinées à l’industrie alimentaire.

Cinq machines, avec quelques modèles différents, composent le catalogue Talsa. Ce sont des outils nécessaires clé dans les charcuteries espagnoles et du monde entier.

  • Poussoirs
  • Pétrins mélangeurs
  • Hachoirs
  • Cutters
  • Marmites

Ce sont toutes des machines de capacité moyenne pour l’industrie charcutière, toutes complémentaires entre elles et toutes ont subi un contrôle exhaustif de qualité par des organismes de contrôle et de conseil en qualité CE.

La qualité est l’une des valeurs qui ont fait de Talsa une référence, un leader mondial dans l’Industrie alimentaire, grâce aux matériaux utilisés, la simplicité de la manipulation, leur sécurité et la facilité du nettoyage, entre autres. Ce qui a pour résultat un produit actuel et robuste à un prix juste.

Ses machines se vendent dans le monde entier et, un autre de ses points forts, c’est le service, à la fois pour la livraison des machines et des pièces de rechange. La prise en charge immédiate des distributeurs du monde entier, est la garantie d’une bonne gestion commerciale.

Cette entreprise qui est née et s’est développée dans notre pays, est au service de l’industrie carnée depuis 100 ans. Elle a consolidé son exportation, grâce à l’héritage et au savoir-faire de ses gérants et de ses administrateurs.

Les installations de Talsa offrent une image de propreté, sécurité, d’ordre qui d’un simple coup d’œil, confirment son engagement pour être leader.

L’Espagne est un pays de contrastes et de contraires. De nombreuses entreprises ont parié sur les nouvelles technologies, depuis le début de l’ère digitale. Nombre d’entre elles ont su être toujours à l’avant-garde de l’innovation, des exigences commerciales, de l’image, de la publicité, avec un savoir-faire dès le départ, avec un réseau solide, en comprenant que la seule façon d’être présents est de se tourner vers l’excellence, en étant compétitifs et en assumant certains risques.

D’autres, en revanche, restent bloqués, en ayant certaines craintes. L’utilisation d’internet, du courrier électronique, des boutiques on-line, des applications, etc., ne s’est pas encore renforcée dans ce pays qui fait encore la part belle à l’analogique.

Talsa présente sa gamme de Pétrins-Mélangeurs 2022 Suprem

Talsa, leader Mondial dans l’Industrie Alimentaire présente les nouveaux modèles Suprem 2022 de sa gamme de Pétrins-Mélangeurs.

Nouveaux modèles 2022 Suprem

Machines spécifiques pour la viande, mais utilisables avec beaucoup d’autres produits alimentaires.

  • Méthode classique de pétrissage, imitant le tour de main et des bras humains, pétrissage naturel, comme à la maison.
  • Les pétrins de bras horizontaux frottent la chair contre le fond de la cuve et font fondre sa graisse, mais le Talsa avec son bras vertical incliné ne frotte la cuve qu’à un seul point, la rotation de la chair se fait contre la même chair lisse.
  • Bras puissant en forme de double cuillère qui effectue un pétrissage sphérique, double à chaque tour, chair vers haut + chair vers bas, imitant le processus manuel humain de remuer, mélanger, battre.
  • Nouveau angle d’inclinaison optimisé du bras, conçu en
    collaboration avec le département des fluides de l’Université Polytechnique de Valencia.
  • Colonne centrale à l’intérieur de la cuve de tous les modèles, servant de diviseur de chair en blocs qui se séparent et qui s’unissent, homogénéisant les zones séparées.
  • Nouveau racleur profond sur tous les modèles, qui élimine les
    éventuelles adhérences sur le côté, les épices, etc, en les ramenant au centre, en unifiant la masse.
  • Bras très facile à nettoyer, aucun besoin de le démonter.
  • Le pétrissage traditionnel parfait dont le secteur de la viande et de l’alimentation a besoin.

Les avantages en un coup d’oeil

  • Construction robuste en matériel inoxydable.
  • Bras et tête équipés d’un vérin pneumatique facilitant l’élévation/descente sans effort.
  • Deux roues pivotantes avec frein inox et deux roues fixes pour faciliter le déplacement.
  • Couvercle en plastique alimentaire très résistant, muni de trous d’addition, qui évite le contact entre l’utilisateur et le bras de la machine, ainsi que les contaminations externes.
  • Haute puissance du moteur permettant de mélanger/pétrir des masses froides et compactes.
  • Moteur triphasé à double voltage (permet de changer le voltage).
  • Arrêt automatique de la machine dès l’élévation de la tête.
  • Boîtier électrique étanche à basse tension de sécurité.
  • La partie inférieure de la machine est fermée afin d’éviter l’entrée d’eau ou de saleté.
  • Nettoyage extrêmement simple, grâce à l’absence d’angles d’accès difficile.
  • Cuve et bras basculants, pour faciliter le vidage et le nettoyage.
  • Panneau de commande à membrane, hygiénique – IP55.

Télécharger le catalogue Pétrins-Mélangeurs 2022 Suprem

MÉGAS FERMES INTENSIVES OU ÉLEVAGE EXTENSIF?

Pas ce concessions pour la bonne utilisation des ressources

Janvier démarre avec une polémique sur la viande et les mégas fermes versus l’élevage extensif.

Nous, les Espagnols, nous avons tendance à être pour ou contre quelque chose. Et, il est ainsi difficile, compte-tenu du peu d’information dont nous disposons et de la manipulation des médias, de nous faire une idée, en connaissance de cause, sur la situation. Car, comme dans tous les domaines, cela fait partie d’une chaîne.

Tout le monde s’engage vis à vis de l’écologie. Car il est démontré, d’un point de vue scientifique, que si nous ne freinons pas les émissions et le gaspillage en matière de consommation, dans tous ses aspects, le monde prendra fin ou sera transformé en ne laissant rien de vivant.

Ceci oblige à prendre des mesures. En outre, cette consommation sauvage et démesurée a donné lieu à l’extension des productions, tandis que les déchets augmentent davantage que la consommation réelle. Les plastiques, les aliments, mais aussi les purins (excréments solides) des animaux, sont toxiques et ont un impact environnemental.

Nous sommes tous d’accord qu’une vache ou un porc, etc. qui a un espace limité et qui ne peut pas bouger, est certainement stressé et donnera une viande de moins bonne qualité que celle d’une vache en pâturage à sa guise et heureuse dans les prés.

L’un des motifs de l’existence des mégas fermes est la réduction du prix de la viande et qu’elle soit ainsi plus abordable pour la population. Cependant, notre voisin, le ministre de l’Agriculture allemand a déclaré la guerre à la viande de mauvaise qualité à bas prix et a demandé l’amélioration des conditions des animaux en stabulation.

Il a également fait allusion à la surcharge pondérale de la population. Il souhaite augmenter les champs de culture biologique et ne veut plus de prix tirés vers le bas qui mènent les petites fermes à la ruine et empêchent le bien-être animal, en favorisant l’extinction des espèces et la pollution.

À l’inverse, nous avons l’élevage extensif qui utilise de manière efficace les ressources du territoire avec les espèces et les races autochtones, en générant des produits de qualité, en configurant le paysage et en aidant à contrôler les incendies, ainsi que le bien-être animal.

En fin de compte, la surconsommation nous mène à l’hécatombe et cela, parfois, au nom des plus pauvres, utilisés comme faire-valoir. Mais nous oublions que l’utilisation la plus fréquente de la viande n’est pas non plus très bonne pour la santé.

Le chômage et les salaires sont également à revoir, car nombre de personnes ne peuvent pas se permettre de consommer de la viande, ou autre chose.

Bien évidemment, la répartition ne se fait pas correctement, dans le monde.

Talsa, acteur du secteur qui élabore des machines pour l’industrie carnée, ne peut pas ne pas être concernée par cette polémique. Il est de notre devoir, de rester au moins informés, car plus les voix se feront entendre, plus nous parviendrons à un consensus national, européen, mais aussi mondial.

BONNES FÊTES DE FIN D’ANNÉE – TALSA

NOUVEAU CHANGEMENT DE CAP

Talsa, vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d’année. Bien que ce soit une habitude bien ancrée et assumée par tous, les fêtes marquent la fin d’une période et nous invitent à une réflexion pour un nouveau changement de cap.

Les êtres humains sont envahis par un sentiment fraternel, qui accompagne tout l’ensemble du déploiement médiatique, de publicité et des campagnes qui nous poussent à la consommation pour ces fêtes.

Nous traversons un moment très compliqué, en ce qui concerne les relations et les initiatives. Nous nous rappelons de tous ceux qui nous ont quitté en 2020 et qui ne seront pas présents à nos tables. Nous nous rappelons d’un confinement extrême qui ne nous a rien laissé fêter, la tristesse qui s’est installée dans la société. Et, cette année, même si l’avenir s’annonce meilleur, nous ne pouvons pas ne pas penser à tous les gens, aux familles, aux commerces, à la roue de la fortune… qui ne cesse de tourner.

Nos bars, nos restaurants, accueillent ces jours-ci des repas et des dîners d’entreprise, tout est imprégné par l’esprit des fêtes qui met à fleur de peau tous les sentiments et fait que nous soyons plus solidaires que jamais. C’est le moment où nous pensons pouvoir changer l’année qui vient et celui également des excès de table et d’alcool.

Les contacts via les visioconférences ont remplacé le travail où nous sommes présents physiquement, dans de nombreux cas, les visites aux clients. L’écran est déjà devenu l’outil de travail le plus précieux.

Mais un silence s’est installé. Il est dû à l’incertitude. Les téléphones ne sonnent pas, nombre de courriers ne reçoivent pas de réponse. La désillusion et le découragement nous envahissent, parce que le virus nous rappelle qu’il est encore parmi nous et que nous ne l’avons pas supprimé, ainsi nous avançons sans aucune certitude.

C’est le moment que nous devons vivre. Et, malgré tout, il ne faut pas perdre l’espoir que nous sommes à chaque fois plus près de la solution et c’est un bon moment pour réfléchir sur vers où nous voulons aller.

Le changement climatique désole tour à tour villes et villages, et la Terre nous lance un avertissement en faveur de la modération et de la réflexion.

Talsa, vous souhaite des fêtes de fin d’année pleines de joie, mais en étant très prudents

LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE – L’INDUSTRIE 4.0

LES NOUVEAUX DÉFIS NUMÉRIQUES

 

Internet et la révolution numérique permettent une révolution industrielle et la mise en place de l’Industrie 4.0 sera liée à l’investissement dans les secteurs public et privé, afin d’affronter les nouveaux défis qui sont déjà en route et auxquels nous devons participer.

Je ne me souviens plus où, mais l’autre jour j’ai écouté quelqu’un dire que s’il regardait une série le soir, il restait jusqu’au petit matin, car il enchaînait un chapitre après l’autre.

Cela m’a fait penser que, j’ignore si c’est nous les abrutis ou si ce qui se passe nous abruti, parce que nous avons le droit de choisir.

En tenant compte des heures tardives auxquelles la télévision émet les films et, en tenant compte du temps consacré à la publicité, nous pouvons en déduire que nous dormons peu et que cela se traduit par une plus faible productivité.

Je ne sais pas si c’est vrai dans d’autres pays d’Europe, mais les espagnols nous sommes des couche-tard par nature et je crois que cela n’a rien avoir avec le fait d’être des Méditerranéens, cela vient de ce que nous appellerions en valencien le « meninfotisme » (en avoir rien à faire), ce caractère insouciant.

Dans d’autres pays voisins, les horaires sont plus favorables au travail. Ils se lèvent plus tôt, ils déjeunent avant et à cinq ou six heures de l’après-midi, ils ont fini leur journée de travail. Il leur reste ainsi du temps pour leur famille et boire des bières. L’heure du sommeil vient tôt et cela apporte un repos qui est favorable à la productivité et qui permet d’avoir une vie plus saine.

Rien d’étonnant alors que leur industrie soit également plus prospère, et qu’ils soient à la pointe en matière de transformations technologiques et d’inventions.

Mais ce ne sont pas toutes les entreprises espagnoles qui n’ont pas ces caractéristiques. Il y en a aussi qui parient sur ces modèles qui représentent une partie du succès entrepreneurial, comme c’est le cas de notre client Talsa qui a toujours maintenu sa position d’améliorer ses machines en ayant confiance dans la technologie et la R&D. Son leadership, au niveau mondial, vient du fait, précisément, d’être une entreprise innovatrice et technologique.

L’industrie allemande, par exemple, fabrique des produits complexes très innovants. Sa puissance économique se fonde sur sa capacité d’innovation et son investissement en R&D, auquel contribue aussi bien le secteur public que privé, et donc celui de l’entreprise.

Les grandes tendances de la numérisation comme l’intelligence artificielle, la cybersécurité, les systèmes intelligents, le commerce électronique, etc. sont les grands défis auxquels nous devons faire face, si nous ne voulons pas prendre du retard, en regardant les séries à la mode.

TALSA, FABRICANT ET DISTRIBUTEUR DE MACHINES POUR L’INDUSTRIE CARNÉE

LES PÉTRINS MÉLANGEURS : LE PRODUIT PHARE

Talsa est fabricant et distributeur pour l’industrie carnée et, dans sa gamme, l’un de ses produits phares et le pétrin-mélangeur.

Les machines de Talsa sont de moyenne capacité. Elles ont réussi à se mettre en relief dans le marché, en devenant leaders dans l’Industrie alimentaire au niveau mondial.

L’entreprise fondée en 1900 n’a pas cessé sa croissance, grâce à la recherche de la qualité, pour laquelle elle ne lésine ni en investissements, ni en efforts.

Ce qui au début était la recherche de l’excellence pour ses machines est devenu la recherche de l’excellence pour la marque qui, à travers le temps, a consolidé la R&D+i initiale comme une matière obligatoire, dans sa politique d’entreprise en ce qui concerne la gestion et la logistique.

La démarche des dirigeants de Talsa ne laisse rien au hasard, en essayant d’être toujours à la pointe en ce qui concerne les dernières nouveautés technologiques pour les intégrer dans leur entreprise dont la réputation est justement d’être à la pointe technologique, les Ressources humaines, la Sécurité et la politique d’entreprise.

Le catalogue des machines Talsa se réduit à cinq fonctionnalités de machines : les poussoirs, les pétrins-mélangeurs, les hachoirs, les cutters et les marmites. Mais toutes disposent de plusieurs modèles et dimensions dont les caractéristiques et les avantages sont constamment améliorés avec les nouveaux modèles.

En général, ce sont des machines robustes, simples, sûres, faciles à entretenir et conçues pour l’hygiène requise dans ce secteur.

Elles ont été conçues afin de permettre un accès facile à l’ensemble de leurs composants, et ainsi de permettre un entretien et un nettoyage faciles.

Parmi toutes ses machines, les pétrins-mélangeurs sont le produit phare de TALSA, avec leur système de pales breveté. Elles permettent une double fonction, pendant que l’un des bras extrait la masse du fond du pétrin vers la surface, l’autre effectue le processus inverse, en multipliant par deux le rendement des machines et en réduisant de moitié le temps de pétrissage.

Son réseau de distributeurs lui permet de travailler de manière sûre. Talsa, en effet, arrive sur le marché à travers eux, en établissant un système de travail en ligne pour les commandes de machines qui fonctionne 365 jours/an.

 

DES MACHINES POUR L’INDUSTRIE CARNÉE

Talsa, entreprise Innovante

DISTRIBUTION ET QUALITÉ

Pousser, Pétrir, Hacher, Couper et Cuire… ce sont les machines qu’il faut à l’industrie carnée, concrètement aux boucheries et que Talsa vend à travers ses distributeurs, qui assurent les ventes avec toutes les garanties de la marque TALSA.

TALSA a un réseau de distribution de ses machines dans plus de 60 pays, et poursuit sa pénétration du marché dans le monde entier.

Ses distributeurs forment un réseau d’agents directs préparés pour l’après-vente, pour faire la mise en route des machines et offrir un service technique après-vente complètement professionnel, allant du remplacement de pièces jusqu’à la maintenance technique de la marque TALSA.

L’utilisation de composants électriques et industriels standard, apporte une fiabilité permanente à ses machines, dans le monde entier.

TALSA prend très au sérieux la qualité et elle l’a démontré, pas seulement pour le produit final, avec des améliorations toujours en cours, grâce à son travail de recherche et son investissement en R+D+i, mais aussi dans la gestion qu’elle impose à l’ensemble des services de l’entreprise, en ce qui concerne l’hygiène et la sécurité, ainsi que la qualité.

Le pari sur la technologie est une obligation, outre une vocation. On NE peut PAS comprendre le progrès sans elle, et la technologie 3D permet à Talsa d’actualiser ses machines de manière continue, en partenariat avec ses plus de 200 fournisseurs, dans le but d’offrir un produit actuel, robuste et fiable, au meilleur prix. Il n’y a qu’à consulter son catalogue pour comprendre sa philosophie.

Les 6 000 m² de son usine et entrepôt réunissent un nombre important de pièces et de composants, afin de pouvoir envoyer 90% des commandes de machines de petite et de moyenne capacité, en seulement 1 ou 2 jours ouvrables.

Les machines industrielles à grande capacité seront fournies dans un délai maximum de deux semaines, ce qui la place parmi les premières dans son secteur industriel.